un atelier d’écriture comme espace d’expression et de communication.

Lecture oblique

Posté on 19, mars 2018

 

 

On ne prépare pas le DU d'animation d'ateliers d'écriture impunément!

C'était début mars et sur le plateau de Valensole de nouveau, devenu lieu d'accueil
incontournable de nos ateliers nomades (pas si nomades que ça de ce fait...), la mise
en oeuvre de la notion de "lecture oblique" au programme du DU.
Lire de manière oblique c'est opérer "des débordements du cadre narratif", (André Bellatore).

C'est L'homme semence, de Violette Ailhaud qui a fait l'objet de cette liberté de "choisir
 (...) ses dimensions d'approche, ses points de repère" ( Umberto Ecco, L'oeuvre ouverte)
 à la dizaine de participants à l'atelier, et d'exercer leur créativité autour 
des trois parcours d'écriture proposés.